J’ai une prof qui aime le sexe harcore et le sperme

Étudiant en BTS linguistique sur Lyon, je m’enfile des heures de cours à n’en plus finir pour avoir mon examen. On a une prof d’anglais qui est une vraie peau de vache, mais qui est super bonne. Tous les gars de ma classe aimeraient bien la baiser dans tous les sens. On délire souvent sur le fait qu’on ferait bien une tournante avec elle et qu’on la remplirait bien de sperme jusqu’aux yeux. Je pensais justement à ma prof d’anglais dans des positions plus que suggestives lorsqu’elle me demande de venir la voir à la fin du cours. Elle me dit que ma prononciation n’est pas correcte sur certaines syllabes anglophones et se propose de me les faire travailler en dehors de l’école.

Tous les copains m’ont charrié en me disant qu’elle allait me faire travailler la langue avec sa chatte, que c’était en fait une grosse salope nymphomane en manque de coups de bites bien dures et bien épaisses. Le samedi suivant, je suis donc allé chez ma prof. J’ai été surpris de la voir dans une tenue sexy et beaucoup moins stricte que celles qu’elle porte lorsqu’elle vient à l’école. Après une phase d’intimidation, elle me propose un café et nous nous installons dans son salon. Je pensais à ce que disaient les collègues et je dois avouer que je lui aurais bien mis ma langue entre les cuisses. Alors que je prenais une gorgée de mon café, ma prof écarte les cuisses et me demande de venir lui lécher la chatte. Je manque de m’étouffer et pense immédiatement à une blague des collègues et à un coup monté. Mais ce n’était pas le cas. Cette salope est une vraie nympho. Qui l’aurait cru ? Les copains avaient raison. Elle a ouvert son chemisier et sorti une belle paire de seins parfaits. Bien ronds et bien proportionnés. Sa chatte était lisse et luisante. Je ne savais plus quoi faire. Elle a pris ma tête et l’a plongé entre ses cuisses. Mon nez est venu s’écraser sur sa chatte pendant que ma prof bougeait ses hanches pour s’essuyer la moule sur mon visage. J’ai enfin ouvert la bouche et sorti ma langue pour la plonger dans sa fente. « Tu te débrouilles mieux que Yohan » me lance cette salope. Yohan est un collègue de ma classe qui s’était bien gardé de me raconter cette histoire avec la prof d’anglais. Elle a au moins le double de notre âge. Mais elle est super bonne. Elle me demande de bien lui lécher la chatte et de récupérer son jus de mouille. Elle est une femme fontaine qui arrive à expulser sa cyprine du fond de son vagin sur commande. Sa mouille chaude me coule dans la gorge. C’est sucré et très bon. Elle accélère le rythme et me jouit dessus. Je suis inondé de sa mouille qui me coule sur le torse. Ma prof se relève et me mord le ventre pendant qu’elle défait ma braguette et qu’elle sort ma bite pour la mettre dans sa bouche. Elle pose ses mains sur mes fesses qu’elle malaxe en me suçant la bite. Elle me pousse contre elle et me bouffe complètement la bite.

J’en peux plus. Je me contracte et expulse le contenu de mes couilles sur sa langue. Ma semence lui coule dans le fond de la gorge et la prof l’avale. Elle m’embrasse le bout du gland et remballe ma bite dans mon caleçon. « Dépêche-toi de filer, Mickael doit venir me sodomiser ». Je n’en revenais pas. Elle se tapait tous les gars de la classe. Voilà pourquoi les lascars savaient autant de choses sur la prof d’anglais. Les salauds !

téléphone rose branle au tél

Laisser un commentaire