Ma pute de colocataire et sa chatte serrée

Je vis en colocation avec une fille qui sympathique, mais qui n’est pas un top model. Nous partageons un grand appartement dans lequel nous avons chacun notre espace privé. J’ai toujours eu envie de l’espionner un peu lorsqu’elle est seule dans sa chambre, mais je n’en ai jamais eu le courage. D’autant que comme je vous le disais, Marie n’est pas une fille au top. Elle est brune, de petite taille, un peu boulotte. Sa densité de peau fait que par contre elle a une superbe poitrine lourde comme je les aime. Un soir, elle est venue dans ma chambre pour me demander un service et je suis resté sur le cul. Je suis webmaster et je fais des sites web pour les gens. Elle est venue me voir pour demander de lui faire un site perso coquin. Je ne m’imaginais pas cette fille en photo sur le net dans le plus simple appareil. Je croyais qu’elle disait cela pour plaisanter et je suis rentré dans son jeu sauf que la miss ne plaisantait pas et qu’elle s’est mise à me donner des photos d’elle nue pour que je les mette sur son site. Au regard de ses photos, je me suis aperçu qu’elle cachait bien son jeu et qu’elle était bien bonne.

Comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences. Elle s’est mise à m’exciter et ma queue frétillait chaque fois que je voyais de nouvelles photos dans ma boite mail. Son site était lancé depuis peu qu’elle était déjà débordée de mails et demandes de rencontres coquines. J’en étais presque jaloux ! Son site a tellement marché qu’elle a été contactée par le blog union.fr pour faire la une de la semaine. Je ne la voyais plus du même œil et j’avais envie de me la faire. Beaucoup de ses mails lui disaient que ça manquait de bite sur son blog. Elle est venue me demander si je pouvais lui prêter la mienne le temps de quelques photos. J’ai sauté sur l’occasion et je lui ai sorti ma queue pour qu’elle joue avec. Elle a mis mon sexe dans sa bouche et a commencé à me sucer en prenant des poses pour que je prenne des photos. Mais chaque fois qu’elle s’arrêtait, la pression descendait. J’ai posé l’appareil photo et je lui ai attrapé la tête pour la mettre au bout de mon gland afin qu’elle ne s’arrête plus. Elle a eu un petit sourire et je me suis fait faire une bonne fellation goulue. Elle s’est allongée comme pour me dire, à ton tour. J’ai fait glisser son short pour découvrir une superbe petite chatte lisse et rose. Elle était trempée de mouille et voulait que je lui fasse un cunnilingus. J’ai plongé ma langue entre ses lèvres sucrées et j’ai pointé ma langue dans son vagin. J’ai senti qu’il s’ouvrait sous mes caresses buccales et j’ai décidé de venir y mettre ma queue. Je suis passé au-dessus d’elle et j’ai planté ma queue dans son vagin tout en poussant fort pour aller au fond. Je suis allé si loin que mes couilles butaient contre son petit trou. Je me suis penché pour attraper ses seins avec ma bouche et je lui ai mordu ses gros tétons pointus.

Je me suis acharné au fond de sa chatte pendant qu’elle attrapait l’appareil photo pour photographier ma queue qui entrait et sortait de sa petite chatte rose. Elle a fini par jouir et m’a demandé de bien lui viser le visage pendant son éjaculation faciale, car elle aimait ça et qu’en plus elle voulait que tous les visiteurs de son blog voient de quelle manière elle récupère le sperme des mecs qui la baisent.  Une fois engluée de sperme, nous avons fait de superbes photos et le site a connu un certain succès. Depuis, je baise avec ma colocataire qui joue les putes, mais soyons clairs : c’est uniquement pour lui rendre service…

téléphone rose branle au tél

Laisser un commentaire