On m’a conseillé de me goder au téléphone rose

J’ai pour habitude d’appeler les hôtesses de téléphone rose, mais la dernière fois, celle que j’ai eue m’a demandé de me goder. C’était quelque chose de nouveau pour moi car je n’avais pas de Sex Toy. J’ai donc utilisé un légume pour me faire du bien et satisfaire mon hôtesse.

Je suis confortablement installée dans mon lit, lorsque l’hôtesse de téléphone rose en pleine conversation et confession intime, me demande de me goder le vagin. Elle voulait que je ressente en même temps les sensations d’une bonne baise profonde et hardcore. Le souci c’est que je suis restée comme une idiote car je ne possède aucun Sex Toy. Elle a été très étonnée de ma confession et m’a remerciée de ma franchise. Comme je ne voulais pas décevoir l’hôtesse qui s’était montrée jusqu’ici très réactive et sympathique, je suis allée chercher un concombre dans mon bac à légumes. Il était de taille correcte et n’était pas démesuré. Il faisait très bien office de remplaçant de Sex Toy ou de verge. L’hôtesse de téléphone rose m’a tout de même conseillé de lui enfiler un préservatif mais c’est que voilà, je n’avais pas non plus de capotes la maison. Étant donné que je suis une femme mariée, je n’ai pas besoin de ce genre de petit accessoire. J’ai donc bien nettoyé à l’eau chaude mon godemiché de substitution avant de me l’enfoncer profondément dans le vagin. J’ai grâce à elle découvert une nouvelle façon de prendre du plaisir grâce à des jouets intimes. Je me suis ensuite empressée d’aller sur un site de vente en ligne un peu comme la vôtre, pour m’acheter un vibromasseur. Je ne suis pas du genre très cachottier et j’ai raconté toute l’histoire à mon mari le lendemain lorsqu’il était rentré de son séminaire avec son patron. Nous avons bien ri de la situation il m’a demandé si cela ne m’avait pas trop coupé dans mon élan le fait de perdre du temps à trouver un légume et à le nettoyer. Je lui ai répondu que pas vraiment, car l’hôtesse de téléphone rose continuait de me dire des saloperies dans l’oreille pour bien m’exciter. Elle m’a traitée de petite cochonne qui allait se faire du bien avec un légume ce qui n’était pas courant. Elle m’a aussi dit que j’étais une traînée et une pouffiasse qui avait besoin d’artifices pour se faire du bien au vagin. Elle voulait que je lui dise que j’étais une salope qui était vraiment en manque de bites.

Voilà ce que je peux vous dire sur la petite aventure que j’ai vécue avec l’hôtesse de téléphone rose et qui m’a donné énormément de plaisir. Depuis, lorsque j’appelle une hôtesse, je me prépare toujours les orifices et surtout, je vérifie que mon vibromasseur se trouve à côté de moi et qu’il a les piles chargées.

téléphone rose branle au tél

Laisser un commentaire