Sexe au tél le garagiste accepte les paiements en nature

La première fois que j’ai écouté des conversations érotiques au téléphone rose, j’ai été séduit et depuis, je ne peux plus m’en passer. J’écoute tous les jours des confessions intimes de personnes ayant vécu des aventures sexuelles particulières. Et puis, pour la première fois, je vais faire moi-même une confession à une hôtesse de téléphone rose.

Je suis garagiste à mon compte et vois rarement de jolies femmes dans mon atelier. Un jour, j’ai été agréablement surpris de voir une superbe femme d’une trentaine d’années, sortir d’une voiture visiblement en panne. Elle m’explique les symptômes du véhicule et au moment de partir, me dit qu’elle est séparée et qu’elle n’a pas le budget pour ça, donc de faire en sorte que cela se passe bien. Le tout avec un clin d’œil complice qui m’a filé une trique d’enfer. Son souci était mineur et après avoir rebranché une durite, le moteur tournait comme une horloge. Le soir venu, la femme est venue récupérer son véhicule et vu que ce n’était rien, je lui ai fait grâce de la réparation. Et alors là, je suis resté abasourdi par la proposition de la femme qui me lance de but en blanc : « ça vous tente une petite pipe ? » L’hôtesse de téléphone rose ne revenait pas que la femme a pu me proposer cela. Voyant que j’étais gêné, la femme m’a mis la main au paquet pour voir ma réaction qui ne s’est pas fait attendre puisque je bandais comme un fou. J’ai fermé le rideau du magasin et la femme s’est agenouillée pour ouvrir mon bleu de travail et en extraire mon sexe durci par le plaisir. Sa bouche est venue entourer ma queue qui gonflait à vue d’œil. La femme a entrepris de me faire une fellation goulue qui m’a rendu complètement dingue. Jamais de ma vie je ne m’étais fait sucer de la sorte. Je ne suis jamais allé voir des prostituées, mais de ce que j’ai pu lire sur le net, cela ressemblait bien à une pipe de la sorte. Sa bouche dévorait complètement ma queue tandis que ses mains malaxaient mes couilles qui étaient prêtes à exploser à chaque instant. J’étais du coup très excité et j’avais envie de la caresser. Elle s’est relevée et a ouvert son chemisier pour me dévoiler une paire de seins magnifiquement lourde. De vraies mamelles laiteuses et naturelles comme je les aime. Je les ai pris dans ma main pour les caresser et titiller le bout des tétons avant de plonger ma tête dedans. Elle n’avait pas arrêté de me branler pendant ce temps et la pression se faisait sentir. Elle n’a pas voulu que je la prenne, mais a repris ma queue en bouche pour finir sa pipe royale. Elle a senti que j’allais jouir et a frotté ses seins sur ma queue. Cette caresse m’a fait exploser et j’ai répandu de grosses trainées de foutre chaud sur les jolis seins de la femme. Elle s’est relevée et a pris du papier pour se nettoyer avant de remonter en voiture et de me donner rendez-vous pour la prochaine réparation. Je lui ai ouvert le rideau avec encore la queue à l’air, sous le choc de cette rencontre exceptionnelle.

J’espère que ma confession vous a excité autant que l’hôtesse de téléphone rose qui a joui au tél.

téléphone rose branle au tél

Laisser un commentaire