Lucie mon premier orgasme anal

Coucou les garçons, bon je sais que j’ai pris du retard sur mon journal intime, mais c’était pour la bonne cause. J’enregistrais des confessions intimes pour vous au téléphone. Lors de mon dernier article, je vous ai promis de raconter mon premier orgasme anal. Alors c’est parti.

Je n’ai jamais pratiqué le sexe anal au sens propre du terme avant de connaître mon mari. Un de mes ex avait essayé, mais il n’y est jamais arrivé. J’étais donc vierge du cul lorsque j’ai rencontré mon mari. Ce dernier ne m’a jamais poussée à faire du sexe anal et c’est certainement la raison pour laquelle il a réussi non seulement à me sodomiser, mais en plus, à réussir à me faire jouir par le cul. Je ne vais pas vous parler de la première fois où il a réussi à me sodomiser, mais plutôt de la seconde, car c’est à ce moment-là que j’ai eu mon orgasme anal. Nous venions de faire l’amour comme des bêtes et il avait joui en moi. Nous avons fait une petite pause, enlacés l’un contre l’autre et au moment où j’allais me lever pour prendre une douche, il m’a dit « j’ai encore envie de toi » il m’a mis à plat ventre. Il m’embrassait de la nuque jusqu’aux cuisses ce qui m’a rendue complètement folle.anal sexe lucie tél rose J’essayais d’attraper sa bite avec mes mains, mais il m’en a empêchée. J’étais totalement soumise à ses désirs et j’étais très excitée. Il a placé un coussin sous mon ventre pour me surélever les fesses. Il a plongé immédiatement entre pour me sucer la rondelle. Il m’a longuement léché l’anus de manière très habile avant d’y glisser sa langue. J’avais l’impression que mon anus était révulsé tellement j’étais excitée. Il a senti que c’était certainement le bon moment pour m’enculer. Il m’a mis un doigt dans le cul et a vu que je ne disais rien au contraire que j’ai couiné. Il a alors appliqué une noix de gel sur mon anus avant d’y présenter son gland. Lentement mais sûrement et surtout en étant à l’écoute de mon corps, il a réussi à me pénétrer et à me donner des sensations inouïes. Comme je le disais, c’était simplement la seconde fois, mais c’était cette fois-ci où il est allé le plus loin. C’était une sensation merveilleuse que de sentir son épaisse bite dans mon cul qui me remplissait bien le fion et ses couilles qui étaient plaquées contre ma vulve. Il est resté ainsi un moment sans bouger tout en m’embrassant le dos. Lorsque mon anus s’est habitué à la présence de sa bite, je lui demandais de commencer à bouger doucement ce qu’il a fait. Et petit à petit, il a augmenté la cadence me donnant davantage du plaisir. Je ne saurais expliquer le sentiment inouï que j’avais de pratiquer la sodomie de cette manière-là. Il le faisait très bien et je me sentais chienne. Ce mélange d’excitation a commencé à me faire couiner de plus en plus fort jusqu’à me cramponner, saisie par un orgasme puissant, mon premier orgasme anal. J’étais abasourdie tout comme mon mari d’ailleurs qui était très surpris. Je lui ai demandé alors de jouir dans mon cul. Il a recommencé à bouger doucement et je me suis mise à lui dire des cochonneries. Rapidement, j’ai senti les contractions de sa queue et ses jets de sperme chaud qui coulaient dans mon conduit anal. Cette sensation était inouïe et extraordinaire. Nous sommes ensuite allés prendre une douche ensemble et nous n’en avons pas parlé. La chose est devenue ainsi naturelle et occasionnellement, nous nous sommes mis à pratiquer la sodomie.

Je vous embrasse je vous dis à très vite pour une prochaine histoire.

Lucie-signature

téléphone rose branle au tél

Laisser un commentaire