Lucie, une coquine de 40 ans sans tabous

Bonjour mes amours !

Ça y est nous y voilà, je me lance dans le premier article de mon journal intime. Pour bien commencer, il me semble que la première des choses est de me présenter.

Je m’appelle Lucie, j’ai 40 ans et je suis devenue coquine et libertine au fil du temps. Je suis mariée, j’ai deux enfants et tout va pour le mieux dans ma vie professionnelle et sentimentale. Je ne vais pas vous raconter ma vie depuis le début, mais je vais prendre comme point de repère la rencontre avec mon mari qui a été comme un déclic pour moi sexuellement parlant.

Quand bien mêmephotos illustration (2) certains diront que cela ne durera pas, et bien sachez que j’ai rencontré mon mari sur Internet il y a de cela 14 ans maintenant. Comme quoi, les rencontres sur internet ne sont pas vouées à l’échec. À l’époque, nous nous sommes rencontrés sur le plus gros tchat qui existait qui s’appelait Caramail. Les plus anciens d’entre vous peuvent connaître. Bon le tchat, le premier verre et la rencontre, etc. on va passer tout ça parce que cela n’intéresse pas grand monde.

Je précise donc, j’avais 26 ans à l’époque. Tout en étant poli et charmant, celui qui allait être mon mari deux ans plus tard, Franck pour ne pas le nommer, était un séducteur dans l’âme. Il savait me chauffer sans être vulgaire. Il faisait de légers sous-entendus et m’effleurait la peau ce qui m’excitait énormément. Évidemment, pour ne pas apparaitre comme une fille facile et couche dès le début, je jouais les filles distantes, mais je n’étais pas moins attirée sexuellement par ce grand brun. Il avait de grandes mains, qu’il a toujours bien entendu, j’avais très envie qu’il me touche avec. Les rendez-vous se succèdent et l’excitation grandit.

Un soir, nous étions de sortie et je lui ai demandé ce que nous allions faire. Il m’a répondu d’un air détaché que nous allions sortir prendre un verre tous les deux en amoureux et qu’ensuite si j’en avais envie, nous irions faire l’amour. J’ai été totalement surprise par cette annonce d’autant plus qu’il m’a dit ça comme il aurait pu me dire le temps qu’il allait faire demain. Tout au long de la soirée, j’avais des papillons dans le ventre et j’ai été partagée entre un mélange d’excitation et de stress. Je redoutais et j’attendais à la fois le moment où nous allions partir. Après avoir payé l’addition, il m’a attrapée par la main, m’a regardée dans les yeux et m’a demandé ce que je voulais faire. J’ai eu un grand moment d’hésitation avec le cœur qui battait la chamade, mais j’ai fini par lui dire qu’il avait bien planifié la soirée et que pour le moment tout était parfait donc il n’y avait aucune raison que l’on s’arrête là.

Il m’a fait un sourire, m’a embrassée et nous nous sommes dirigés vers la voiture. Nous ne voulions ni l’un ni l’autre aller dans un endroit connu comme chez lui ou chez moi et avons atterri dans un hôtel d’une chaîne bien connue. Nous nous sommes garés, sommes montés dans la chambre et avons fermé la porte.

La suite la prochaine fois les coquins ! Enfin si cela vous intéresse bien entendu ! Gros bisous

Lucie-signature

téléphone rose branle au tél

One thought on “Lucie, une coquine de 40 ans sans tabous

Laisser un commentaire