Dépucelage anal de ma chienne de belle soeur

Je suis marié depuis maintenant une dizaine d’années et je vais vous raconter ce qui s’est passé un soir de décembre. Ma belle sœur a téléphoné à ma femme pour aller la chercher à son cours de dessin, mais cette dernière ne serait pas l’heure à cause d’une réunion. Elle m’a téléphoné pour aller la chercher et me dire de l’inviter à manger le soir même. Ma belle sœur et une femme d’une trentaine d’années avec des formes généreuses qui ne m’ont jamais laissé indifférent. Je me rends donc sur le parking de son cours de dessins et fume une clope en l’attendant. Je la vois arriver et la fais monter dans la voiture en lui expliquant que ma femme avait dit qu’elle resterait manger ce soir avec nous. Ravie, elle me raconte dans la voiture le sujet de son cours et m’explique qu’un homme avait servi de modèle pour ce cours.

Timidement, elle me montre ses dessins et je remarque tout de suite l’attention qu’elle a portée sur les parties intimes du gars. Je lui fais remarquer que l’homme avait une grosse bite et en rigolant me dit que c’est vrai et que ça doit faire mal de se la prendre dans le cul. Je crois que cette phrase lui a échappé, car elle s’est mise à rougir. Pendant tout le trajet, nous avons échangé des regards coquins en repensant à cette phrase sortie tout droit de son cerveau de coquine. Je décide de tenter ma chance et une fois à la maison, je rebondis sur le sujet en lui demandant si elle avait déjà pratiqué la sodomie. Elle me répond sans détour, que la chose l’excite beaucoup, mais qu’elle a peur de passer à l’acte. Je lui dis qu’elle est comme toutes les femmes et comme sa sœur. Sa curiosité la pousse à me demander si j’encule sa sœur. Je lui réponds qu’elle ne voulait pas et que depuis que je l’ai initiée, elle ne jure que par la sodomie. L’alcool aidant, elle me demande de lui faire découvrir la baise anale avant que sa sœur ne rentre. Je bandais comme un fou. On a commencé par s’embrasser goulument et j’ai tété ses mamelles laiteuses comme un dingue. J’ai glissé ma main entre ses cuisses et j’ai découvert une chatte lisse et surtout trempée. La belle sœur se met à gémir et se penche sur ma bite pour la prendre dans sa bouche. Une fois bien raide, je l’allonge sur le dos et lui mets les cuisses sur les épaules. Je place un coussin sous ses fesses pour lui surélever sa croupe et plonge ma langue dans tous ses trous. Je fais glisser sa mouille sur son petit trou et y glisse un doigt. La salope couine et me dit d’en mettre un autre. Finalement, son anus se dilate assez facilement et je décide qu’elle est prête à recevoir ma grosse bite au fond des intestins. Mon gland se présente devant son petit trou et je pousse lentement jusqu’à m’enfoncer jusqu’aux couilles. La belle sœur a les yeux exorbités. Je ne bouge pas un moment le temps que son anus s’habitue à ma queue puis je commence à bouger lentement.  Petit à petit, sa rondelle se dilate et elle commence à prendre du plaisir. Pendant que je l’encule bien profond, je lui caresse son clitoris pour la faire jouir.

Et à notre grande surprise à tous les deux, l’orgasme anal est venu de lui-même. Elle m’a dit qu’elle voulait que je jouisse en elle et que je me répande dans ses intestins pour pouvoir garder un souvenir de cette soirée. La sève est montée et j’ai explosé en elle. Nous sommes restés ainsi une dizaine de minutes avant de nous préparer pour le repas. Depuis ce jour-là, j’encule ma belle sœur une fois par semaine après son cours de dessin.

téléphone rose branle au tél

Laisser un commentaire