Fantasme de candaulisme très excitant

Ce texte n’est que le fruit de mon imagination sur mon fantasme de candaulisme.

13 Juin 2016, enfin le moment des vacances est arrivé ; nous avons pris possession des clés de la villa que nous avons louée pour 15 jours au cap d’Agde. Le cadre est très moderne et sympa, grandes baies vitrées vue sur le jardin et la piscine. Un très grand salon donnant sur une cuisine ouverte, des chambres avec leurs propres salles de bain (la grande classe) bref nous allons pouvoir passer de bonnes vacances.
Nous commençons donc à nous installer et Sophie me fait voir un de ces nombreux maillots de bains ou plutôt devrais-je dire un string de bain qu’elle a acheté pour l’occasion. C’est un deux pièces composés d’un string et d’un haut avec deux tout petits triangles qui ne doivent pas cacher grand-chose, il est de couleur rose pastel.

Je lui propose de l’essayer sans tarder en allant à la plage pour prendre notre premier bain iodé. Sophie enfile donc son ensemble de bain et moi aussi, puis nous partons mains dans la main en direction du bord de mer avec nos serviettes sous le bras.

Arrivés sur le sable chaud, il faut reconnaître que la mi-juin est très calme au cap, tant mieux car nous arrivons sans peine à poser nos serviettes à environ quatre mètres de l’eau. Nous nous déshabillons afin de mettre de la crème solaire sur notre corps assez blanc il faut l’avouer. Ma femme se retrouve donc en string de bain, son opulente poitrine est à peine recouverte comme je l’imaginais et laisse très légèrement entrevoir ses aréoles; cela m’excite grandement.
Une fois la protection solaire appliquée nous nous élançons à l’assaut de la mer méditerranée qui doit être encore un peu froide vu la saison. En effet une fois l’eau à mi mollets nous avons due nous arrêter pour nous habituer à la température. Une fois cela fait Sophie pique une tête et je la suis, nous nageons un peu pour nous réchauffer et sortons de l’eau et là je m’aperçois que non seulement son maillot ne couvre pas grand-chose mais en plus une fois mouillé il est très transparent. J’aperçois ses tétons qui pointent à cause de l’eau froide, puis mon regard descend pour se poser sur son pubis qui lui aussi laisse transparaître son « ticket de métro » décidément ma belle Sophie est terriblement excitante.

Nous regagnons le rivage pour nous sécher ; ma femme se met sur le dos et à son habitude enlève le haut de son string de bain pour faire bronzette. Sa poitrine est divine ainsi humidifiée par les gouttes d’eau qui glissent sur la crème solaire rependue sur son corps.

Vient à passer un grand black qui fait son jogging le long de la plage, il tourne la tête en direction de Sophie pour surement admirer les seins de ma femme ; Sophie me regarde avec un petit sourire; plusieurs vacanciers s’attardent à regarder sa poitrine et toute sa plastique. Quand soudain le grand black passe à nouveau devant nous ; décidément il n’est pas très discret.

Il est temps pour nous de rentrer à la villa quand encore le black vient à passer à nouveau devant nous, oui vraiment pas discret du tout le monsieur. Je demande à Sophie si cet homme lui plait bien et elle me répond que oui. Je décide donc d’aller l’accoster.

– Bonjour.
– Bonjour.
– Ma femme vous plait ?
– Ah ça oui elle très superbe.
– Ça te dirait de lui faire l’amour ?
Il me regarde un peu dubitatif puis me demande :
– C’est une blague ? Une caméra cachée ?
– Non absolument pas, ma femme et moi sommes depuis peu candauliste, c’est-à-dire que j’aime regarder ma femme se faire baiser par un autre homme que moi. En plus elle ne l’a jamais fait avec un black et tu es son genre.

Le gars avale sa salive et reprend ses esprits.
– T’es sérieux ? Tu aimes regarder ta femme te tromper ?
– Non se n’est pas tromper puisque je suis au courant et de plus consentant pour qu’elle couche avec un autre homme.
– C’est quoi l’embrouille ?
– Y’a pas d’embrouilles, je veux juste te voir baiser ma femme bien comme il faut, qu’elle prenne bien son pied, pas la peine d’éjaculer au bout de deux minutes c’est tout.
– Bon d’accord, on va à l’hôtel ?
– Tu l’as bien regardé ? Elle à l’air de vouloir faire ça dans un hôtel ? Non, on prend ton numéro de téléphone portable et tu nous rejoins ce soir chez nous une fois que nous aurons choisi le moment.
– Ok pas de problème alors j’attends votre appel.

Nous rentrons à la villa surexcités à l’idée de passer une soirée torride avec cet étranger rencontrer au hasard sur une plage du cap d’Agde pendant nos vacances. Une fois arrivés nous prenons une douche pour nous débarrasser du sable. Sophie se dirige vers la chambre et fouille dans sa valise, elle en sort une combinaison en résille noire ouverte à l’entrejambe, un string fendu et des escarpins sublimes qui « allongent » ses jambes, ma femme se prépare donc pour recevoir son amant d’un soir. Une fois en tenue résille de tentatrice, j’appels monsieur pas discret pour lui dire où nous retrouver.

Pendant que nous attendons son arrivé, je commence à embrasser langoureusement Sophie qui est visiblement très excitée à l’idée de se faire besogner par cet inconnu. Je lui passe la main dans les cheveux, puis je continu en lui caressant les seins et je descends sur son sexe pour lui titiller le clitoris se qui est très excitant car son pubis épilé en semi-intégrale: j’adore ça !
C’est à ce moment qu’une personne actionne la sonnerie d’entrée ; je me dirige vers la porte et l’ouvre pour voir monsieur pas discret, il est assez bien habillé et arrive avec un bouquet pour ma femme. Il entre et l’a voit ainsi vêtue : il est littéralement scotché devant elle. Je le débarrasse une fois que ce dernier soit redescendu sur terre.
Abdou me regarde l’air interrogatif, je lui dis qu’il n’a qu’à faire comme si je n’étais pas là. Il s’avance donc vers Sophie, elle se lève et l’enlace, leurs bouches s’échangent de sulfureux baisés ; il lui attrape les fesses avec ces grandes mains et les masse lentement. Ma femme se met accroupie et baisse le pantalon de son amant pour en sortie un engin digne d’un acteur porno. Sophie est estomaquée devant la queue d’Abdou qui je dois le reconnaître est plus grande que la mienne.

Ma femme attrape cet « OVNI » et commence à le branler, puis une fois bien gonflé elle la met en bouche toute entière ! Je n’en reviens pas de se que Sophie arrive à faire. Elle lui délivre une incroyable fellation, je m’en délecte car je devine la bite d’Abdou dans sa gorge: celle-ci se bombe à chaque fois que sa verge entre au fond de sa trachée. Il lui agrippe ses longs cheveux pour diriger les vas et vient de la bouche de ma femme. Après plusieurs minutes Sophie se dirige vers le canapé et se met en levrette, son amant prend sa bite en main et caresse le clitoris de ma femme puis il la pénètre tout doucement.

Sophie soupir langoureusement quand Abdou attaque ses allés en venue en elle, il s’y applique bien car ma femme en redemande de plus en plus vite. Elle se pose sur le canapé ivre de plaisir, puis se met sur le dos en écartant les cuisses invitant son amant à revenir en elle. Il recommence donc à la pénétrer avec son énorme sexe. Sophie gémie de plaisir de plus belle pendant de longues minutes.

Abdou se retire et place sa queue sur la divine poitrine de Sophie, elle prend ses seins en mains et commence à le masturber ainsi étreint. La verge est bien prise entre les seins de ma femme qui continu à lui donner du plaisir tout en lui léchant le bout de la queue.

Sophie arrête sa branlette espagnole et se positionne à nouveau en levrette mais cette fois-ci elle présente à son amant son jolie petit derrière tout en me regardant avec son sourire coquin. Je n’y crois pas elle va le faire: elle va se faire sodomiser pour la toute première fois ; elle avait tout prévu car elle tend à son amant un tube de lubrifiant qu’il applique avec générosité sur sa queue et l’anus de ma femme. Je bande comme un dingue et là Abdou enfonce sa queue avec douceur dans le cul de Sophie. Sa bite entre lentement, le gland s’enfonce doucement, je vois petit à petit ce bâton de chaire pénétrer l’anus de ma femme pour finir par disparaître complètement en elle ! Puis il commence à se retirer avec délicatesse et la pénètre à nouveau toute entière et ainsi de suite.
Sophie crie de plaisir à chaque coup de reins, je regarde de plus belle sa queue apparaître et disparaître dans le cul de ma femme, je suis un peu jaloux je dois l’avouer : car elle m’a toujours refusée la sodomie et là avec son amant elle se laisse aller, mais au final je suis fière d’elle: dire qui il y’a quelque temps elle avait une sexualité de madame tout le monde. Et là en peu de temps elle me dit oui pour faire du candaulisme et se laisse sodomiser. A cette idée je me branle la queue en regardant ma femme se faire enculer profondément par un inconnu rencontré sur la plage.
Je continu à admirer le spectacle qu’ils sont en train de me faire voir, ma femme cramponne la couverture posée à coté du canapé pour y planter ses ongles, je sens qu’elle prend son pied comme jamais à se faire embrocher de la sorte par la grosse queue de son amant qui va et vient de plus en plus vite au plus profond des entrailles de ma femme.
Abdou n’en peux plus il va bientôt jouir et Sophie aussi car ils commencent tous les deux à respirer de plus en plus fort et plus rapidement. Je me rapproche d’eux tout en me masturbant; ma femme jouie tellement de plaisir qu’elle en expulse la bite d’Abdou de son cul !
Il attrape sa queue pour venir se finir sur les fesses de Sophie, j’arrive à se moment pour lâcher mon sperme au creux de ses reins. Ma femme se couche sur le ventre tout en se repliant sur elle-même et en lâchant un tout dernier râle de plaisir. Quand elle reprend ses esprits elle se lève pour faire un baiser à son amant ; il nous remercie pour ce délicieux moment tout en complimentant Sophie sur sa beauté et sur ses capacités sexuelles.
Je le raccompagne à la sortie et il me remercie à nouveau de lui avoir offert ainsi Sophie à baiser, je le remercie aussi de l’avoir si bien besogné de la sorte. Une fois l’amant de femme congédié, je retourne auprès de ma femme. Elle s’approche de moi et me tourne le dos, elle vient frotter son fessier contre ma bite, qui se redresse d’un coup; je l’enfonce à mon tour enfin dans le petit trou de Sophie qui gémie à nouveau de plaisir. Je continu à l’enculer en lui attrapant les avants bras pendant un bon moment puis elle se met à trembler de tout son être : elle jouie à nouveau et moi aussi mais cette fois-ci je me lâche en elle tout en la gardant embrochée sur ma queue.
Nous n’en pouvons plus et tombons d’épuisement surtout Sophie qui en transpire de plus belle ; décidément comme quoi passer une agréable journée ne tient parfois qu’à un string de bain sur une plage.

JeanChristophe

téléphone rose branle au tél

Laisser un commentaire