Bourgeoise aime les caves des cités

Ma femme est moi sommes libertins depuis des années et elle m’a parlé après une baise d’un de ses fantasmes. Elle voulait se faire baiser dans une cave par des jeunes de cités. L’idée m’a fait un peu peur au début, mais je me suis laissé tenter par l’aventure. J’ai passé une petite annonce sur un blog spécialisé et j’ai reçu des dizaines de propositions. Après un tri très sélectif, j’ai proposé à ma femme de rencontrer une jeune black de cité dans un endroit neutre. Ma femme était tout excitée et le rendez-vous s’est bien passé, car le jeune était sympa et comprenait son fantasme. Nous avons mis quelques règles comme l’hygiène et la façon dont cela devait se dérouler et le rendez-vous était pris, le samedi suivant. Ma femme ne tenait plus en place et j’étais un peu angoissé d’aller dans cette cité réputée dure. Le jeune homme que nous avions rencontré nous emmène dans les sous-sols de l’immeuble et nous montre une porte de garage. Il l’ouvre et nous entrons.

Une fois à l’intérieur, nous y découvrons un matelas posé sur le sol et trois jeunes gens, des Arabes et des blacks, tous nus. Le jeune m’a fait asseoir sur une chaise improvisée et a pris ma femme par la main pour la mettre sur le matelas. À genoux au milieu de tous ces jeunes, ma femme nue, a vu toutes les bites s’approcher d’elle. Les mains se sont baladées sur son corps de femme mature et l’ont tripotée. Une première bite est venue se frotter contre sa bouche et ma femme l’a engloutie d’un seul coup. Elle aime les bites de blacks, car elles sont très grosses par rapport à la mienne. Pendant qu’elle suçait cette grosse queue, elle en branlait deux autres. Une fois qu’elle avait bien essoré ces chibres, ils l’ont fait allonger sur le matelas et lui ont écarté les cuisses. Un arabe est venu mettre sa bite dans son vagin et l’a pénétrée avec fougue. Ma femme me regardait avec les yeux plein de désir tandis qu’un black lui a tourné la tête pour lui mettre sa bite dans la bouche. Elle se faisait remplir de tous les côtés. Un autre black est venu me voir pour savoir s’ils pouvaient l’enculer et je leur ai dit oui. Ma femme était à califourchon sur une bite et en suçait une autre. Le black l’a penchée en avant et a frotté son gland sur son petit trou. Il a poussé d’un coup sec et son anus a englouti le sexe brun du mec jusqu’aux couilles. En double pénétration, ma femme tentait de hurler, mais elle avait une grosse queue dans la bouche qui l’en empêchait. Pendant un bon moment, les jeunes se sont succédé dans les orifices puants de ma femme et l’ont secouée dans tous les sens.

Les jeunes passaient de son cul à sa bouche et retournaient dans sa chatte. La salope en pouvait plus. Épuisée par tous les orgasmes qu’elle avait eus, ma femme s’est effondrée sur le matelas. Les jeunes l’ont encerclée et se sont branlés au dessus de son corps transpirant et humide. De belles giclées de sperme sont venues s’écraser sur son corps en partant de sa bouche jusqu’à sa chatte en passant par ses grosses mamelles lourdes de bourgeoise. Un black lui a donné une serviette pour s’essuyer et nous sommes repartis, comblés, surtout ma femme qui avait du mal à marcher. De retour à la maison, elle s’est endormie sur le lit et le lendemain matin m’a remercié en me laissant lui faire tout ce que je voulais. Je lui ai dit qu’on recommencerait dès qu’elle en aurait envie et que je serais toujours à l’écoute de ses désirs.

téléphone rose branle au tél

Laisser un commentaire