L’employeur baise une femme fontaine

Je m’appelle Franck et je suis chef d’une petite entreprise de transport dans le sud de la France. Cet été-là, nous tournions au ralenti, car l’activité économique est plus faible l’été et je passais mes journées au bureau à rattraper le retard accumulé au cours de cette année difficile. Ma secrétaire, Mathilde, me prête main-forte dans ce rangement. Nous sommes que tous les deux au bureau et j’avoue apprécier son coup de main, car c’est une belle femme. Elle a la quarantaine bien tassée, s’habille toujours sexy, et a des formes plus que généreuses qui débordent allégrement de sa robe légère. Cet après-midi-là, j’étais assis dans mon bureau avec la porte ouverte et j’avais une vue imprenable sur les jambes et les cuisses de Mathilde. J’admirais la courbe de ses jambes et j’avoue avoir eu une érection.

En regardant de plus près, je voyais que Mathilde, passait régulièrement un mouchoir le long de ses jambes. J’ai observé son manège un bon moment et je me suis aperçu qu’elle essuyait quelque chose. J’ai tourné la chose dans tous les sens et j’en ai déduit que cela ne pouvait être que la mouille de sa chatte. J’ai donc déplacé mon fauteuil et regardé franchement l’entrejambe de ma secrétaire et j’y ai vu sa culotte rose tachée en plein milieu. Je bandais comme un fou. J’ai pris mon courage à deux mains et je lui ai demandé de venir. Elle est venue quelques instants après et je lui dis de venir à côté de moi. J’ai passé ma main le long de ses jambes et j’ai gouté à sa liqueur. C’était bien de la mouille. Horriblement gênée, Mathilde va pour s’en aller, mais je l’ai retenue par le bras et je l’ai embrassée à pleine bouche. Nos langues se sont mélangées et notre salive aussi. J’ai envoyé directement ma main entre ses cuisses et senti couler la mouille sur mes doigts. Elle ma expliqué que depuis des années, elle mouille en permanence et que c’est une femme fontaine. C’est encore pire lorsqu’elle jouit. Je lui ai dit que je voulais vérifier par moi-même et je l’ai assise sur mon bureau jambes écartées. J’ai plongé ma tête dans son intimité et j’ai léché sa jolie chatte fournie de poils blonds qui sentaient bon la mouille. Ma langue s’est aventurée entre les plis de sa chatte pour arriver enfin à l’entrée de son vagin trempé. Pendant que je lui aspirais la chatte, je sentais la mouille couler dans ma gorge avec ce petit goût sucré et amer en même temps. Elle se cramponnait à mes cheveux et plantait ses ongles dans ma peau. J’accélérais le mouvement de ma langue et de ma bouche dans son vagin détrempé et je recevais de plus en plus de nectar dans ma gorge. Une vraie fontaine cette Mathilde. Je pointais ma langue au fond de son vagin et l’ai emmenée à l’orgasme. J’ai senti une coulée de mouille descendre dans ma gorge comme une gorgée d’eau à la bouteille. Sans parler de ce qui a débordé et qui est venu inonder ma chemise.

Je sentais bon la mouille moi tiens. Elle était épuisée de cet orgasme. Je me suis régalé de boire son jus que je bois depuis chaque jour dès que nous en avons l’occasion. Elle boit aussi le mien que je lui donne directement dans la bouche aussi. La dernière fois, j’étais en réunion avec un client et Mathilde nous a amené des boissons. Je ne sais pas ce qu’a eu mon client, mais en tout cas, moi j’ai eu droit à un verre entier de la mouille de ma secrétaire, une vraie femme fontaine.

téléphone rose branle au tél

Laisser un commentaire